en tete bruxelles

L’Arche Bruxelles asbl fonde son projet sur la conviction que chaque personne est unique, particulière et qu’elle se construit dans la relation aux autres et au monde. Notre mission, oeuvrer pour le développement global des personnes en situation de handicap.  

Notre projet pédagogique s’inscrit dans les cadres de références de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et de la convention relative aux droits des personnes porteuses d’un handicap, des Nation Unies. Nous accordons une grande importance, aux besoins fondamentaux, de vie et de sécurité, autant qu’aux besoins d’appartenance, de reconnaissance, d’estime et de réalisation de soi.

 
L’autonomie est un apprentissage permanent qui porte sur un développement du sens des responsabilités. Celles-ci sont mises en application au quotidien, lorsque les personnes participent aux diverses activités. 
 
La socialisation est un processus au cours duquel un individu apprend à vivre en société, il intériorise les normes et les valeurs, et par lequel il construit son identité psychologique et sociale. La vie à l’Arche est en soi un lieu de perpétuelle socialisation, la personne construit son identité au travers des interactions et des activités qu’elle pratique.
 
L’équilibre psychique : Nous sommes très attentifs à la gestion des émotions, à la vie affective et à la confiance en soi des personnes, en étant dans une écoute active des besoins, toujours avec bienveillance.
 
Le bien-être : Nous portons une attention particulière à ce que chacun gère son temps selon ses besoins, mais aussi à ce que tous aient une hygiène corporelle et une alimentation saine et équilibrée.
 
La spiritualité : Nous nous enrichissons des différences, y compris de celles des convictions philosophiques et religieuses. Dans le respect de chacun, tous les participants au projet sont invités à donner un sens à ce qu’ils vivent à L’Arche.
 
Notre encadrement professionnel offre un accueil et un accompagnement pluridisciplinaire, pour chaque personne. Celle-ci est accompagnée individuellement par une personne qualifiée qui centralise l’information et coordonne les interventions, internes ou extérieurs à la communauté.
 
L’hébergement en maisons familiales, la participation aux activités artisanales, d’expression ou de services proposés par le «Grain», ainsi que les loisirs et célébrations communautaires, sont autant de moyens mis en œuvre pour favoriser le développement des personnes.